La Société Marcé Francophone

L'association francophone pour l'étude
des pathologies psychiatriques puerpérales et périnatales

Navigations dans "Nos publications"

Liste des Unités Mère-enfants (UME)

Carte des UME de France / Belgique / Luxembourg / Pays-Bas

Formation continue

La SMF est évaluée favorablement par l'OGDPC

Logo OGDPC

Recherche

Découvrez "La vie et l'oeuvre de Louis-Victor Marcé"

par JP Luauté et Th. Lempérière. Ouvrage soutenu par la SMF. Parution en octobre 2012

couverture livre
(cliquez sur la couverture pour voir la fiche du livre sur le site Fnac)

Découvrez le Cahier Marcé n°7: "Accueillir les pères en périnatalité"

Sous la direction de Nine GLANGEAUD-FREUDENTHAL et Florence GRESSIER

Ouvrage soutenu par la SMF. Parution en avril 2017

accueillir peres perinatalite

 

Découvrez le Cahier Marcé n°6 : "Le déni de grossesse, un trouble de la gestation psychique"

Sous la direction de Benoit BAYLE. Ouvrage soutenu par la SMF. Parution en février 2016

bayle deni grossesse
(cliquez sur la couverture pour en savoir plus)

Dernières publications

(cliquez sur la couverture
pour en savoir plus)

Livre04 10

couverture joint care

Yapaka be livre

Couverture clinique familiale

couverture traumas precoces

 Cahier Marcé n°7 "Accueillir les pères en périnatalité"

A paraitre avril 2017

accueillir peres perinatalite

Cet ouvrage collectif rassemble historien, sociologue, chercheurs et nombreux cliniciens, experts dans le champ de la périnatalité, afin de mieux penser la place des pères en période périnatale et ainsi de mieux les accueillir dans les différents lieux concernés par la naissance des bébés.

Autrefois, absent du temps de la grossesse, de l’accouchement, et parfois même des premiers mois de vie, l’homme a vu sa place changer. Il s’ouvre aujourd’hui à davantage de proximité avec l’enfant. Cependant, l’intérêt porté aux pères en période périnatale par les professionnels du soin reste encore insuffisant. Travailler en périnatalité, nécessite l’écoute du bébé, de la mère mais également du père, tout comme de la famille au sens large. L’homme doit être soutenu dans son accès à la paternalité, pour lui-même, et aussi pour les conséquences que des difficultés psychologiques paternelles peuvent avoir sur le couple et sur le développement de l’enfant à court et long terme. C’est dans cet objectif que ce livre a été conçu.

Avec la participation de:
Sebastien ABEL, Benoît BAYLE, Marie-Laure BEIJAS, Danielle CAPGRAS-BABERON, Odile CAZAS, Jean CHAMBRY, Dominique DALLAY, Anne DANION-GRILLIAT, Élisabeth DARCHIS, Francine DE MONTIGNY, Diane DUBEAU, Michel DUGNAT, Nicolas FAVEZ, France FRASCAROLO-MOUTINOT, René FRYDMAN, Christine GERVAIS, Frédérique GIGNOUX-FROMENT, Nine GLANGEAUD-FREUDENTHAL, Elisabeth GLATIGNY DALLAY, Bernard GOLSE, Florence GRESSIER, GROUPE DE TRAVAIL UMB-SMF, Catherine ISSERLIS, Catherine JOUSSELME, Danaë LARIVIERE-BASTIEN, Stephanie LECLERCQ, Charlotte MADEC, Agnès MARTIAL, Sylvain MISSONNIER, Raphaële NOEL, François POINSO, Christine RAINELLI, Fanny REVEYAZ, Claude SCHAUDER, Marie SCHIARETTI, Gerard SHADILI, Kate ST-ARNEAULT, ANNE-LAURE SUTTER-DALLAY, Fatima TOUHAMI, Cherifa ZEMZAMI ESTEVAN, Mathilde ZERR, Marie-Agathe ZIMMERMANN

 

 Pour commander, voir le site de la maison d’édition Eres:

 Cahier Marcé n°6 "Le déni de grossesse, un trouble de la gestation psychique"

Parution 25 février 2016

bayle deni grossesse

Les auteurs de cet ouvrage – gynécologues-obstétriciens, psychologues, psychiatres, pédopsychiatres, etc. – ont tous rencontré ces gestations particulières, qui ne se résument pas, loin s’en faut, aux cas exceptionnels de néonaticides faisant l’objet de procès largement médiatisés. De façon tout à fait étonnante, les femmes qui présentent un déni de grossesse ne se rendent pas compte qu’elles attendent un enfant. Elles n’ont pas décelé les signes de leur grossesse, parfois même jusqu’au moment de l’accouchement. L’entourage, y compris médical, s’est également laissé abuser, car cette grossesse est invisible à ses yeux : le ventre de la femme pourtant enceinte est resté sans relief, totalement « plat ».

Comment comprendre ce symptôme déroutant ? Comment définir le déni de grossesse ? Quelle est sa fréquence ? S’agit-il d’un trouble de la « gestation psychique » ? Quelles places occupent le corps, le désir d’enfant, les problématiques générationnelles, etc. ? Comment accompagner cet événement particulier ?


Benoît Bayle est psychiatre des hôpitaux au centre hospitalier Henri-Ey de Bonneval (28), responsable d’un centre médico-psychologique adulte à Chartres et d’une unité de psychologie périnatale, à Châteaudun. Également titulaire d’un doctorat de philosophie, il préside le Comité local d’éthique de cet établissement.

Préface de Christoph Brezinka

Avec la participation de : Gisèle Apter, Julie Auer, Bérengère Beauquier-Maccotta, Micheline Blazy, Jean-Jacques Chavagnat, Élisabeth Darchis, Corinne Décrois, Michel Libert, Pierre-Michel Llorca, Pauline Minjollet, Sylvain Missonnier, Marina Mokrani, Marie-Hélène Orliaguet, Anne-Catherine Rolland, Anne-Marie Tronche, Marie-Noëlle Vacheron, Michèle Villemeyre-Plane, Erwan Vion.

Ouvrage publié avec le soutien de la Société Marcé francophone

 

Pour commander, voir le site de la maison d’édition Eres:

Cahier Marcé n°5 « Perdre un jumeau à l'aube de la vie »

 couverture-jumeauPréface de Joël Schmidt

Perdre un jumeau à l'aube de la vie est une épreuve douloureuse, souvent ignorée par les proches et la société. Pour bien des gens, la venue au monde de l'un des jumeaux efface la perte de l'autre enfant, comme si celui-ci n'avait jamais existé. Cette attitude est une véritable offense pour les parents qui se sont préparés à accueillir deux enfants.

Mais ce deuil soulève aussi des questions inhabituelles. Le jumeau survivant a partagé l'utérus maternel. Il a perçu durant la grossesse cette présence vivante, qui soudainement se fait silence. Quelle place occupera cette expérience singulière au cours de son développement ?

Cet ouvrage cherche à comprendre les enjeux de ce deuil singulier. Comment l'accompagner et trouver le ton juste, sans rendre obsédante la présence du jumeau mort, ni banaliser ou nier sa perte ? Pour les familles comme pour les professionnels qui sont à leurs côtés, il s'agit de relever le véritable défi d'affronter la douleur de la perte et de s'occuper du bébé survivant. Ce sujet est ici traité de façon vivante à travers le récit autobiographique d'une jumelle qui a perdu sa soeur à la naissance, le portait « thérapeutique » d'une autre jumelle, un entretien avec des parents confrontés à ce deuil particulier, et une étude psychologique approfondie.

Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la société Marcé francophone, association qui a pour but de faire connaître les pathologies liées à la puerpuéralité et leur retentissement chez l'enfant.

 

 

 

 

Cahier Marcé n°4 « Orages à l'aube de la vie : Liens précoces, pathologies puerpérales et développement des nourrissons dans les Unités mères-bébés »

couverture-orages Eds. François POINSO et Nine GLANGEAUD-FREUDENTHAL, Coll La vie de l'enfant dir S. Missonnier, édition érès, Paris, Novembre 2009, (250pages) 23 euros - ISBN : 978-2-7492-1122-0

Le moment de la naissance d'un enfant n'est pas toujours synomyme de joie et d'espoir. parfois il est parqué par des "orages" qui viennent assombrir le ciel supposé serein des aubes de la vie. Pour traiter les difficultés ^psychologiques et psychiatriques maternelles ou parentale qui surviennent dans la période post-natale (de la naissance au premier anniversaire de l'enfant), un disposif spécifique a été mis en oeuvre : les unités d'hospitalisation parents-bébé. Encore relativement peu nombreuses ne France, elles ont pour but de soutenir la construction du premier lien mère-pére-bébé qui , on le sait aujourd'hui , est déterminant pour le développement futur des nourrissons. Elles prennent place dans un réseau de périnatalité qui, selon les ressources variables en fonction des régions, associe médecins généralistes, psychiatres en libéral , PMI, équipes de secteur psychiatriques et sociaux..

Cet ouvrage est un bilan actualisé des recherches,des pratiques cliniques,des théorisations auxquelles donnent lieu les unités parents-bébé du développement précoce des enfants, du soutien à la parentalité, de la psychiatrie et de la prévention des troubles psychiques.

 

Sommaire :

Préface René Soulayrol

Avant-Propos : François Poinso et Nine M-C Glangeaud-Freudenthal

Introduction : François Poinso

Les unités mère-bébé

1- Qui sont les femmes et les bébés hospitalisés à plein temps dans les Unités Mère-Bébé en France ? Données nationales, 2001-2007, du groupe de recherche UMB-SMF - Nine M-C Glangeaud-Freudenthal, Anne-Laure Sutter, Anne-Claire Thieulin, Patrick Chardeau, Marie-Agathe Zimmermann, Alain Debourg, Blanche Massari, Odile Cazas, Rafaele Cammas, Christine Rainelli, François Poinso, Michel Maron, Sylvie Nezelof, Pierre-Yves Ancel, Baback Khoshnood

2- Qu'est ce que le soin institutionnel dans une unité mère-bébé ? François Poinso

Clinique du nourrisson et du lien parents-bébé

3- Contributions des Unités Mères-Bébés à la connaissance du développement précoce des nourrissons / François Poinso

4- Observation du bébé en UMB et apports spécifiques / Linda Morisseau

5- La souffrance des bébés / Véronique Dagens-Lafont

6- Une revue de la littérature : Retentissement des troubles psychiques parentaux sur la création des liens et sur le développement de l'enfant / Anne-Laure Sutter-Dallay

7- Soin en unité mère-bébé à la lumière de la théorie de l'attachement / Annick Chauvin<

8- « Dix ans après » : une étude rétrospective du devenir des enfants suivis précocement en unité d'accueil mère-enfant / Hervé Bentata et Mônica Perrusi

9- Historique et données de recherche sur l'enfant lors des hospitalisations conjointes mère-enfant à plein temps en France et en Belgique (groupe de recherche UMB-SMF) (Données nationales du groupe de recherche UMB-SMF) / Nine M-C Glangeaud-Freudenthal, Anne-Laure Sutter, Véronique Dagens-Lafont, Evelyn Titeca, Christine Rainelli, Anne Danion-Grilliat, Stéphanie Lacoste, Marie Champion, Pascale Tielemans, Odile Cazas3, Micheline Blazy, Linda Morisseau, Bernard Durand

Du côté des parents

10- Accompagnement du désir d'enfant : « Qu'en pensez-vous docteur... ? » / Christine Rainelli et Fabienne Souchaud

11- Hospitalisation conjointe, un temps pour la régression / Odile Cazas

12- Les pères dans une unité d'hospitalisation mère-bébé / François Poinso, Jean-Jacques Chavagnat et Nine Glangeaud-Freudenthal

Du côté des institutions et de l'évaluation des risques

13- Des services de maternité aux unités mère-bébé Sylvie / Nézelof, Laurianne Vulliez

14- L'articulation au sein d'un réseau périnatal - importance de la période anténatale / Michel Dugnat

15- Reste-t-il des indications de placement à la naissance et qui peut les poser ? Dans le cas d'une séparation précoce et inéluctable faut-il favoriser le lien entre la mère et son bébé ? / Anne de Truchis, Alain Debourg et Micheline Blazy

16- Liens parents-enfant, signalement du risque, expertise / Véronique Dagens-Lafont

17- Dispositif d'accueil mère-enfant en journée : le regard du psychanalyste / Claude Boukobza

18- Si les UME n'existaient pas, il faudrait les inventer : L'UME, centre de ressource en périnatalité

Catherine Isserlis

Postface : Les unités mère-bébé et après ? Abram Coen

Cahier Marcé n°3 « Ma mère est schizophrène ; Schizophrénie et parentalité »

couverture-schizophreneEd. B. Bayle,Coll La vie de l'enfant dir S. Missonnier, édition érès, Paris, Novembre 2008, (250pages) 23 euros

La schizophrénie touche près de 1 % de la population, c'est dire l'importance de cette maladie éprouvante pour celles et ceux qui en supportent le joug quotidiennement. Pour soigner cette affection, les progrès thérapeutiques ont été considérables depuis la mise au point des premiers médicaments neuroleptiques, voici près de cinquante ans.

Mais les progrès scientifiques ne dispensent en rien du travail d'accompagnement et de soutien psychologique, social et éducatif, surtout lorsque l'enfant paraît et que la femme schizophrène devient mère. Les professionnels qui s'y attèlent ont alors à lutter contre l'essoufflement, oser accompagner par-delà les peurs, affermir le réseau de soin, se former, mener les actions thérapeutiques, sociales et parfois judiciaires, nécessaires, évaluer la pertinence des actions auprès des mères schizophrènes et de leurs enfants, sous l'oeil nu, précisément, des enfants eux-mêmes. Cet ouvrage rend compte de ce véritable travail d'orfèvre qu'ils doivent mettre en oeuvre afin de préserver et l'enfant et la mère, d'une pathologie qui impose, sinon, ses effets dévastateurs et aliénants.

 

Les commentaires sur le livre dans : le Quotidien du Médecin

Cahier Marcé n°2: "Maternité et traumatismes sexuels de l'enfance. Une clinique de l'interface soma-psyché" sous la direction de Benoît Bayle

couverture-maternite-traumatismesCollection « Psychanalyse, médecine et société », dirigée par A. Coen. Editions Penta L'Harmattan

« Anna mit du temps pour comprendre ce qui l'avait si profondément fâchée. L'intrusion du spéculum et l'indifférence de la sage-femme lui avaient rappelé les abus de son enfance avec une étrange familiarité. Anna se sentit aussi impuissante et délaissée qu'à ces heures. Le spéculum froid en métal lui donnait la même sensation que le pistolet que son cousin avait enfoncé dans son vagin avant de la violer, à l'âge de dix ans… »

L'accès à la maternité peut réveiller une douleur indicible chez les femmes qui ont subi des violences sexuelles au cours de leur enfance. Cette douleur qui resurgit parfois subitement au cours d'un examen gynécologique, lors de l'accouchement ou encore à l'occasion d'une tétée, perturbe fréquemment la relation mère-enfant.

Sous la direction de Benoît Bayle, les auteurs nous font découvrir cet aspect méconnu des violences sexuelles. Cet ouvrage montre ainsi, plus que jamais, la nécessité d'un accompagnement psycho-obstétrical de la grossesse. Les violences sexuelles n'ont pas seulement une forte morbidité chez les personnes qui les subissent. Elles ont également un impact sur les générations suivantes, dont il faut apprendre à soulager les effets parfois dévastateurs.

Ont participé à cet ouvrage : B. Bayle, Cl. Boukobza, D. Chabert, A. Chauvin, A. Coen, N. Glangeaud, V. Hok, S. Jaloux, J. Nizard, P. Rossigneux-Delage, P. Sablayrolles, R. Samreth et E. Teisseire.

 

Cahier Marcé n°1: « L'identité conceptionnelle. Tout se joue-t-il avant la naissance ? » par Benoît Bayle

couverture-identite-conceptionnelleCahier Marcé n°1, Collection « Médecine, Psychanalyse et Société », éditions Penta-L'Harmattan, Paris, 2005

Tout se joue-t-il avant la naissance ? La conception et le déroulement de la grossesse marquent-ils le développement psychologique de l'enfant ? Le nouveau-né possède-t-il à sa naissance une histoire déjà riche qui marque son avenir psychique ? Alors que notre époque connaît une révolution sexuelle et procréative sans précédent, l'auteur propose une lecture inédite de la conception humaine et de la période prénatale. Il entend comprendre la place qu'occupent la conception et la période prénatale dans le développement mental de l'être humain et envisage ainsi la grossesse comme une période constitutive du développement psychique de l'enfant à naître. Au fil de sa recherche, il élabore notamment la notion d'« identité conceptionnelle » et pose un nouveau regard sur la gestation psychique. Ses effets sur l'identité subjective et sur l'histoire individuelle en devenir déplient de multiples interrogations que les acteurs sociaux et ceux de la santé se doivent désormais de reconnaître.

Benoît Bayle est psychiatre et docteur en philosophie. Spécialisé en psychiatrie périnatale, il exerce comme praticien hospitalier dans le service de psychiatrie infanto-juvénile des Hôpitaux de Chartres. Il est également consultant à la maternité. Membre de la Société Marcé Francophone, il anime le groupe « Psychopathologie conceptionnelle et développement anténatal ».